Découverte du fascinant éléphant de forêt à Dzanga-Sangha

elephant de foret
Elephant de forêt

L’éléphant de forêt d’Afrique (Loxodonta cyclotis) est un mammifère de la famille des Éléphantidés, typiquement forestier et plus petit que son cousin des savanes. On les retrouve généralement dans la forêt dense d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Ouest, mais aussi parfois en bordure des territoires forestiers tout comme les éléphants de savane. Ils ont des oreilles généralement plus petites et plus circulaires que celles des éléphants de savane. Les défenses sont également plus minces et plus droites. Les mâles mesurent entre 5,5 et 7,5 mètres de long (6,5 mètres en moyenne) et pèsent 4 à 6 tonnes (5 tonnes en moyenne), tandis que les femelles, plus petites, mesurent entre 4 et 5 mètres de long (4,5 mètres en moyenne) et pèsent 2 et 3,5 tonnes (2,75 tonnes en moyenne).

Comme leurs cousins de savane ou d’Asie, ils sont très sociaux et évoluent en groupes. Les femelles adultes sont généralement suivies d’un ou plusieurs jeunes et les mâles adultes sont souvent plutôt solitaires. Un groupe est constitué de 2,8 individus en moyenne et une unité familiale est de 3,5 individus en moyenne. Ils sont intelligents, ont une bonne capacité d’adaptation et sont dotés d’une excellente mémoire. Comme leurs cousins, ils disposent de plusieurs moyens de communication : des sons émis, des substances sécrétées, le langage corporel et un large éventail qui sont tous utilisés lors de la communication. Le contact mutuel avec la trompe est un rituel en guise de salutation qui représente un geste particulièrement intime chez les éléphants.

Alimentation

elephant de foret

L’alimentation des éléphants est très variée, au moins 307 aliments différents ont été consommés par un groupe observé durant sept ans (1984-1991). Les feuilles, les écorces et les fruits constituent 70 % de tous les éléments observés. Ils parcourent tous les jours de grandes distances à la recherche de nourriture. Les éléphants jouent un rôle important dans la reproduction de leur écosystème. Ils parcourent chaque jour de grandes distances à la recherche de la nourriture et dispersent les graines issues de la consommation des fruits de nombreuses espèces d’arbres partout dans la forêt. Les graines sont dispersées dans un rayon pouvant aller jusqu’à 57 

kilomètres et ceci leur confère le surnom « d’architectes de la forêt », car ils façonnent ainsi non seulement leur habitat mais également celui de plusieurs autres espèces.

Menaces et vulnérabilité

elephant de foret

Estimée à plusieurs millions avant l’époque coloniale, la population d’éléphants de forêt a chuté en quelques décennies de près de 70 %. L’éléphant de forêt est en voie d’extinction. Le trafic d’ivoire est la première cause de la disparition des éléphants et il n’est nulle part ailleurs en Afrique aussi important que dans le bassin du Congo. L’ivoire des éléphants de forêt est particulièrement recherché car il est plus compact plus attractif sur le marché que l’ivoire des éléphants de savane.

Les éléphants de forêt à Dzanga-Sangha

Dzanga-Sangha

Dans le trinational de Dzanga-Sangha, plus précisément à Dzanga Bai, les visiteurs peuvent assister à de grands regroupements de familles d’éléphants pouvant atteindre 100 à 150 spécimens. Les éléphants en quête des minéraux essentiels creusent des trous d’eau dans le sol pour les recueillir, prennent un bain de boue et interagissent en jouant entre eux. Ceci constitue une expérience naturelle unique à vivre absolument.

Observation des éléphants

Elephant de forêt
L’observation des éléphants nécessite le respect strict des règles établies par le parc. Les véhicules sont garés à environ quatorze kilomètres du parc, une randonnée de près de 30 à 40 minutes est ensuite entamée. Le sentier est traversé par de petits cours d’eau sablonneux, de ce fait le parc recommande aux visiteurs de porter des chaussures légères. Accompagné de pisteurs, les traces d’éléphants seront suivies à travers une belle forêt à canopée fermée. Sur le chemin les visiteurs apercevront de petits primates comme des Mangabey et plusieurs espèces des oiseaux qui peuplent le parc. Lors du pistage, il est recommandé de ne faire aucun bruit, car les éléphants
sont capables de se déplacer discrètement dans la forêt. Généralement, les barrissements et grognements annoncent leur arrivée.
Le parc est doté d’une grande plate-forme qui permet aux visiteurs d’observer en toute quiétude les différents animaux de la clairière. Pour ceux qui veulent faire des photos, en raison de la meilleure luminosité et visibilité, l’après-midi est fortement recommandée. Sans aucun doute, Dzanga bai est le meilleur endroit au monde pour une expérience unique avec les éléphants. C’est est une grande clairière riche en minéraux au milieu de la forêt tropicale où les éléphants de forêt se rassemblent en grand nombre pour boire les eaux riches en minéraux et jouer dans la boue. Une interaction entre de différents groupes d’éléphants de forêt est garantie, les visiteurs sauront apprécier et jouir du spectacle animalier qu’offre le Dzanga bai, plusieurs autres animaux des forêts africaines seront au rendez-vous.