Les Parcs nationaux du Gabon

Elephants au Gabon
Elephants au Gabon

Le Gabon dispose de 13 parcs nationaux et de plusieurs réserves naturelles repartis sur l’ensemble du territoire. La faune et la flore gabonaise présente une richesse particulière, avec de nombreuses espèces animales et végétales uniques. L’ensemble de ces parcs nationaux recouvrent 3 millions d’hectares, soit environ 11% du territoire terrestre et 25 % du territoire marin avec 11 réserves aquatiques. Ils ont été créés dans le but de de favoriser le développement de l’écosystème. En plus d’un domaine maritime estimé à 26,500.000 ha, sa situation géographique lui concède un littoral de 800 km s’ouvrant sur l’océan atlantique.

Le Parc National de Pongara

Parc National de Pongora
Situé à l’ouest du Gabon, dans la province de l’Estuaire, seulement à 20 km de Libreville, le parc national de Pongara fut créé en 2002, il s’étend sur une superficie de 92.900 ha entre la rive gauche de l’estuaire du Komo et le golfe de Guinée. Il est constitué de différents types de forêts, de savanes herbeuses, de mangroves et est traversé par plusieurs rivières. Le parc national de Pongara abrite des buffles, des hippopotames, des céphalophes, des éléphants, des amphibiens, des reptiles (tortues, lézards et serpents), des singes (chimpanzés), des poissons de rivière, des crabes de mangroves etc. La sterne des baleiniers, une espèce menacée, y vit. On y trouve aussi 

diverses espèces de tortues ; le parc est un lieu de reproduction important pour la tortue luth (Dermochelys coriacea). La savane du parc est le refuge de nombreuses espèces végétales, d’insectes et d’oiseaux, environ 160 espèces d’oiseaux y sont dénombrées. Les espèces végétales présentes sont typiques de la mangrove. Ses marais d’eau douce sont peuplés de poissons tandis que sur l’océan on peut apercevoir de dauphins. Le parc est classé depuis 2007 par la Convention de Ramsar comme “zone humide d’importance internationale.

Le Parc National d’Akanda

Parc national d'Akanda

Situé à l’ouest du Gabon, dans la province de l’Estuaire, non loin de Libreville, le parc national d’Akanda fut créé en 2002 et s’étend sur une superficie de 54.000 ha. Bordé par les baies de la Mondah et de Corisco, ce parc présente un paysage de mangrove, riche en espèces aquatiques, en amphibiens et en oiseaux. C’est le site le plus important du Gabon pour les oiseaux migrateurs. Certains ne se posent que brièvement, comme le pélican gris et le pélican blanc ; d’autres séjournent plus régulièrement dans la baie très poissonneuse du parc. C’est le cas des hérons, des aigrettes, des ibis, des cigognes épiscopales, des spatules d’Afrique. Les eaux du parc sont

 aussi fréquentées par les tortues marines et on y trouve aussi des plantes spécifiques qui n’existent pas ailleurs, comme le strophantus ou les mousses pendantes que l’on ne trouve que dans des forêts tropicales très humides. Quant à la faune marine, en dehors des baleines et des poissons (thons) qui viennent s’y reproduire, les mollusques et les crustacés, on peut, avec beaucoup de chance, apercevoir des lamantins. Les grands mammifères sont absents et les espèces présentes sont très peu nombreuses telles des variétés de singes et rarement des pangolins.

Le Parc National des Monts Cristal

Parc National des Monts Cristal

Situé dans la province de l’Estuaire, à 3 heures de Libreville, le parc National des Monts Cristal est composé de forêts pluviales avec des reliefs de 200 voire 900 mètres d’altitude et s’étend sur une superficie de 120.000 ha. Sa biodiversité le rend exceptionnel parmi les autres pacs nationaux et sa particularité vient du fait qu’elle soit constituée d’une forêt très ancienne et peu perturbée et c’est l’une des zones les plus diversifiées de l’Afrique. On retrouve en abondance des plantes, des papillons, les orchidées et les bégonias. Il est dominé par un massif montagneux donc le sommet culmine à plus de 1000 m. L’euphaedra brevis, le cymothoe ou le graphium augrier et plusieurs 

autres espèces de papillons ont fait de ce parc leur demeure. Une diversité incroyable de papillons offre des moments inoubliables.

Le Parc National de Minkébé

Le Parc National de Minkébé

Situé dans la partie nord-est du Gabon, précisément dans la province du Woleu-Ntem, le parc National de Minkébé fut créé en 2012 et s’étend sur une superficie de 800.000 ha. Il est totalement inhabité, il est peuplé d’arbres géants qui peuvent atteindre les 50 mètres et certains de ces arbres sont plusieurs fois centenaires. Le parc est également dominé par de grands rochers et constitue le deuxième plus grand bloc forestier intact au monde. Il abrite une faune et une flore importantes, on compte une grande colonie d’éléphants malgré la présence de chasseurs et de braconniers qui en déciment considérablement. Plusieurs variétés de primates sont aussi présentes.

Le Parc National de Mwagna

Parc National de Mwagna

Situé dans la partie Est du Gabon, plus précisément dans province de l’Ogooué, le parc national de Mwagna fut créé en 2002 et il s’étend sur une superficie de 120.000 ha. Ce parc est inhabité, il est considéré comme l’une des deux forêts pluviales du monde. Il héberge des espèces d’animaux et des plantes aimant un sol abondant en minéraux. On compte des éléphants typiques des forêts, de différentes espèces de singes, des antilopes bongo, la vipère du Gabon, le calao pygmée, les canards de Hartlaub et beaucoup d’autres espèces en voie de disparition. Le parc National vous attend pour une aventure inoubliable.

Le Parc National de Mayumba

Parc National de Mayumba
Situé dans la province du Nyanga, le parc National de Mayumba fut créé en 2002 dans le but de protéger la biodiversité marine gabonaise. C’est une fine bande de sable à l’extrémité méridionale du pays, entre Mayumba et la frontière avec le Congo. Il s’étend sur une superficie de 92.000 ha et abrite 60 km de plages et de végétation côtière servant de lieu de reproduction aux tortues luth. Le parc abrite entre autres les varans, les genettes, les mangoustes, les crabes de sable et oiseaux côtiers. On rencontre fréquemment des buffles, des éléphants, des mandrills, des gorilles, des chimpanzés et autres primates habitent la mosaïque de forêt et de savane. Des 

hippopotames, des crocodiles, ainsi que des lamantins, une large gamme d’espèces de poissons et plusieurs espèces d’oiseaux sont également présents dans les eaux du parc.

Le Parc National d’Ivindo

Parc National d’Ivindo

Situé dans la partie nord-est du Gabon, dans la province de l’Ogooué, le parc national d’Ivindo fut créé en 2002 et il s’étend sur une superficie de 300.000 ha. C’est un bloc forestier très important dont une grande partie n’a pas été touché par l’exploitation forestière. Il est traversé par une rivière nommée Ivindo, l’un des plus importants affluents de l’Ogooué. Une grande partie du parc est couverte de forêts denses très ancienne et abrite une biodiversité riche et rare. Le parc abrite environ 430 espèces d’oiseaux tels que les perroquets de Jacob, les rapaces, les picathartes et les gorilles, des populations d’éléphants, des chimpanzés et bien d’autres espèces.

Le Parc National de la Lopé

Le Parc National de la Lopé

Situé à cheval entre 4 provinces, le parc National de Lopé fut créé en 2002, il s’étend sur une superficie de 500.000 ha et est inscrit depuis 2007 comme patrimoine mondial de l’UNESCO. Le parc est qualifié de mixte car il est remarquable pour sa forêt ainsi que sa savane. Le parc National abrite principalement les espèces animales de forêt dense. On dénombre une cinquantaine de mammifères tels les gorilles de plaines, les chimpanzés. Les hippopotames, les éléphants, les buffles, plusieurs espèces de céphalophes, le guib harnaché, le sitatunga (rare), le potamochère, plusieurs espèces de cercopithèques, de cercocèbes, de mandrills et de drills et plus de 300 

espèces d’oiseaux tels des picathartes qui sont des espèces rares et remarquables, des faucons pèlerins africains et bien d’autres espèces.

Le Parc National de Waka

Parc National de Waka
Situé dans la province de Ngounié, le parc National de la Waka fut créé en 2002 et il s’étend sur une superficie de 107,000 ha. On y dénombre environ 1500 espèces végétales, 400 espèces d’oiseaux, près de 85 espèces de mammifères ainsi que de nombreux reptiles et amphibiens. La faune du parc est principalement constituée d’éléphants et de primates. Plusieurs espèces en voie de disparition y sont également recensées tels des colobus satanas, des pans troglodytes et des gorillas- gorillas.

Le Parc National de Loango

Le Parc National de Loango

Situé sur le littoral gabonais, dans la province de l’Ogooué & Maritime, le parc national de Loango fut créé en 2002, il s’étend sur une superficie de 155.000 ha, il est constitué de forêts et de savanes et il est l’un des parcs nationaux d’Afrique centrale englobant un lagon (Iguéla). Il est classé depuis 1986 sur la liste des sites de Ramsar. Il est peuplé d’une faune exceptionnelle et abondante, il abrite des hippopotames, des buffles, des éléphants, des potamochères, plusieurs espèces de singes, des céphalophes, plusieurs espèces de reptiles, quelquefois on aperçoit des gorilles et les léopards. Depuis la plage, on peut apercevoir des baleines à bosse et des dauphins.

 Les plages du parc sont un lieu de ponte propice pour les tortues luth qui viennent y déposer les œufs. Les lagunes quant à elles sont peuplées de nombreuses espèces de poissons telles que le tarpon, le capitaine, le barracuda ou encore la carpe rouge, des crocodiles et des lamantins peuvent également être aperçus.

Le Parc National de Moukalaba Doudou

Le Parc National de Moukalaba Doudou

Situé dans la province de de Nyanga, le parc national de Moukala-Doudou fut créé en 2002 et s’étend sur une superficie de 450.000 ha. Il fait partie des sites importants du Gabon et il réunit deux aires protégées, le Moukalaba et les Monts Doudou. Le parc national est inscrit depuis 2005 comme patrimoines mondial de l’UNESCO, il est doté d’une faune et d’une flore riches et est formé de montagnes marécageuses ornées par des papyrus de rivières ainsi que de forêts humides. Le parc National abrite plusieurs centaines d’éléphants qui s’attroupent dans les papyrus, les primates (les gorilles et chimpanzés) sont nombreux et font de ce site le principal

habitat des grands singes du Gabon. On y trouve également de diverses espèces d’oiseaux migrateurs tels les cigognes et les hirondelles striées ainsi que des hippopotames et des Cobes de Fassa.

Le Parc National de Birougou

Parc National de Birougou

Situé à cheval entre les provinces de la Ngounié & de l’Ogooué-Lolo, à la frontière avec le Congo-Brazzaville, le parc National de Birougou fut créé en 2002 et il s’étend sur une superficie de 69.000 ha. Le parc est constitué de collines accidentées au sommet arrondi ou plat, de 800 à 900 mètres d’altitude au cœur du massif du Chaillu. Il recèle une extraordinaire diversité d’écosystèmes, allant des forêts marécageuses aux forêts primaires montagnardes. Le parc abrite certains animaux rares tels que le singe à queue de soleil (Cercopithecus solatus), ainsi que les gorilles (Gorilla gorila), les chimpanzés (Pan troglodytes), les buffles (Syncerus caffer), les 

éléphants (Loxodonta africana), le céphalophe à pattes blanches (Cephalophus ogilbi crysalbum), plusieurs espèces d’oiseaux, de petits mammifères, d’insectes, de reptiles et d’amphibiens.

Le Parc National des plateaux Batéké

Parc National des plateaux Batéké

Situé dans la partie sud-est du Gabon, dans la région du haut-Ogooué à la frontière de la république du Congo, le parc National des plateaux Batéké fut créé en 2002 et il s’étend sur une superficie de 205.000 ha. Il est composé non seulement d’une série de plateaux, mais aussi de collines incisées par plusieurs vallées qui culminent à une altitude variant entre 350 et 930 m. La végétation est une mosaïque de savanes herbeuses et arbustives, entrecoupées des forêts galeries humides constituées d’essences diverses. Le parc abrite une espèce présente uniquement dans ce milieu : le céphalophe de Grimm, appelé aussi ntsa, mais également le 

cisticole téké (espèce endémique), les céphalophes bleus à dos jaune, à bande noire ou à ventre blanc, le chacal à flancs rayés, le singe moustache, des éléphants, des potamochères (rares), des crocodiles et des varans et une cinquantaine d’espèces d’oiseaux des savanes.

Ornithologie au Gabon

ornithologie
Le Gabon représente une destination récente en matière de tourisme ornithologique. Il dispose de plusieurs atouts importants dont les principaux sont le bon état de ses paysages naturels et la qualité de sa faune dans laquelle toutes les espèces de forêt sont représentées. Le réseau d’aires protégées, récemment classées en parcs nationaux, permet d’observer la plupart des 680 espèces d’oiseaux connues. Suivant les saisons, les oiseaux migrateurs viennent s’y ajouter dont certaines espèces rares. Plusieurs sites d’observation ont été érigés dans des parcs nationaux favorisant ainsi l’accès aux oiseaux. On observe des espèces telles que le francolin de Finsch, le

traquet du Congo, le tisserin à menton noir, le guêpier gris-rose, le guêpier à tête noire, le pseudolangrayen d’Afrique, le tisserin du Loango, les rapaces forestiers, le serpentaire du Congo, l’autour à longue queue, les pintades de forêt, le coucou à gorge jaune, les indicateurs, le martinet de Bates, l’engoulevent de Bates, l’hirondelle de forêt, les pririts, le picatharte, et un certain nombre d’espèces de cisticoles et la majorité des espèces de forêt d’Afrique centrale.

Les réserves naturelles

Animaux-du-parcs
En plus des parcs nationaux, le Gabon dispose également de plusieurs réserves fauniques, de plusieurs zones cynégétiques ou zones de chasse et des jardins zoologiques dans lesquels bon nombre d’espèces animales et végétales sont représentées. Vous découvrirez la splendide faune et flore gabonaise.